Echauffement du cheval avant l'entraînement (I)

Jument s'échauffant avec une barre de saut

L'utilisation de cavaletti ou de barres à faible hauteur est un bon moyen de "graisser les engrenages" du cheval

Tout comme nous avant de pratiquer un sport il faut s'étirer et bouger un peu, le cheval doit faire de même. Par conséquent, avant de commencer notre séance d'entraînement, nous devons préparer les muscles du cheval pour faire cet effort. Il est très important de chauffer au début et de se refroidir à la fin; Bien qu'il existe une série d'exercices conçus pour être effectués lors de l'échauffement, lors du refroidissement, nous pouvons simplement aller à un rythme plus lent, en abaissant la fréquence cardiaque. Néanmoins, il est conseillé d'effectuer à nouveau des exercices qui étirent vos muscles, comme travailler avec de longues rênes.

Après l'échauffement, nous aurons un cheval plus réceptif à notre aide, plus facile à manipuler, plus attentif et plus disposé. Cela aidera à compléter l'entraînement de manière satisfaisante et rentable, ainsi qu'à promouvoir la santé mentale du cheval et à lui faire vivre de meilleures expériences avec vous.

Réchauffer:

El chauffage Il doit constituer, comme nous l'avons déjà avancé, une partie fondamentale de la vie quotidienne du cheval, avant de commencer l'entraînement et les exercices les plus sacrifiés. Pour y parvenir, il existe de nombreux exercices qui, pratiqués lors de cette séance d'entraînement, nous permettront d'éviter d'éventuelles blessures.

  • Rênes longues: Dans les exercices de longues rênes, nous incluons des techniques telles que «longues et basses», «basses, profondes et rondes» ou «longues, profondes et rondes», ainsi que des rênes libres. Comme nous le savons déjà, nous aident à étirer le cou du cheval, ainsi que sa ligne supérieure, aidant plus tard sa flexion et son positionnement, et évitant les raideurs.
  • Changements dans les airs: Cette catégorie comprend l'allongement et le raccourcissement, que ce soit au pas, au trot ou au galop. Il permet d'initier le cheval au travail, de voir comment c'est ce jour-là et d'échauffer les muscles de l'arrière-train et de la croupe.
  • Transitions: nous devons effectuer de nombreuses transitions entre les allures, permettant au cheval de retrouver son équilibre et sa perméabilité, ainsi que de le garder alerte et actif.
  • Travail parallèle: Les concessions, un peu en arrière ou en croupe, sont un bon moyen d'étirer les muscles du cheval afin qu'il se plie avec plus de souplesse. La même quantité doit toujours être effectuée sur les deux mains, afin que la musculation entre elles ne soit pas déséquilibrée.
  • Cercles: Ils sont fondamentaux pour l'échauffement, car ils nous aident à faire tout ce qui précède; les deux étirent le cou, ainsi que tous les muscles des deux côtés du cheval. Ils mettent également le cheval dans votre main et vous aident à entrer en contact avec l'embouchure. Le cheval se concentre sur le travail et vous permet de "vérifier" sa réponse aux aides à la jambe, à la main et au tronc.

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.